English site
ROTW division avion: l'avion franco-italien ATR42-500
par Jean Sabatier (ROTW)
Fly! II > Avions


Voilà un avion qui a su se faire attendre. En effet le projet a démarré il y a près de 4 ans sur une idée de Sébastien Mayzaud. Dès cette époque, il avait réalisé les textures d'une partie des tableaux de bord et Jean Baruch avait commencé le modèle 3D. TJ avait quant à lui commencé quelques vues intérieures dont il a le secret. Sébastien et Jean Baruch ayant pris un peu de distance avec la simulation, le projet a été rangé dans les cartons à dessins. Mais c'était sans compter sur l'opiniâtreté des "Flyeurs" du monde entier.
En effet, sur les forums français et anglais, la question revenait souvent: que devient l'ATR dont on a vu de très belles images dans la section projet.

Les avionneurs du ROTW avaient d'autres projets en cours qu'ils souhaitaient mener à leurs termes, ce qui fut fait. Entre deux réalisations, Jean Sabatier s'est proposé pour terminer cet avion. Il a donc récupéré toute la matière existante, gardé ce qui lui paraissait utilisable, refait ce qui ne l'était pas (entre autre le modèle 3D).
C'est ainsi que le projet a été relancé en décembre 2004. Comme à son accoutumé, Jean a voulu faire un avion "compatible Mac", donc sans Dll, ce qui limite un peu la mise en oeuvre de certaines fonctionnalités, mais si peu quand on voit le nombre de nouveautés qu'il a ajoutées.

A l'époque, le projet avait démarré sur un ATR72-300 (4 pales). Il a évolué vers un ATR42-500 (6 pales) plus moderne, moins bruyant et moins consommateur en kérosène.

Le tableau de bord principal est comme toujours complet et "scrollable":

A la différence des avions déjà réalisés par le ROTW, la partie haute du cockpit est beaucoup plus complexe. Tout ce qui est nécessaire à la mise en oeuvre de l'appareil y est regroupé: circuits carburant, circuits électriques AC et DC, circuits hydrauliques, dégivrage des ailes et des hélices, pressurisation, température intérieure, gestion des incidents, etc... Comme vous le voyez ci-dessous, c'est "une belle bête" !

En partie basse du cockpit, on retrouve ce qui est placé classiquement à cet endroit sur les avions de ligne: le FMS puis les manettes de conduite de vol et de roulage, et enfin les "radios".

Et bien sûr, tout ce qui est utile est fonctionnel, même quelquefois ce qui l'est moins en simulation comme les switches "attachez vos ceintures" et "interdit de fumer".

Pour finir ce tour, somme tout très classique, de l'appareil, voici les vues intérieurs non actives: côté gauche (avec son "joystick" pour guider l'avion pendant le roulage en dessous de 80 kts).

   

Côté droit:

   

 

Mais ce n'est pas tout !
Une des grande nouveautés c'est... un générateur aléatoire de pannes, comme dans un simu professionnel monté sur vérins ! Ce générateur se met en oeuvre via une fenêtre supplémentaire accessible "au dessus" du panel haut du cockpit: le voici.

Ainsi, vous pouvez réellement travailler comme les "pros" en vous créant, durant les différentes phases de votre vol, des risques de pannes: moteurs, électriques, hydrauliques, avionique, incendie moteur, incendie cabine. Tout ceci en réglant le paramètre de fiabilité ("reliability"). Si avec ça vous n'obtenez pas votre qualification ATR !
Un bouton pour tout remettre en état a été prévu, mais il faut être au sol moteurs arrêtés.

Est également inclus sur ce panneau, la connexion des groupes de pistes permettant le démarrage de l'avion sans batterie (et elles ne durent pas longtemps moteur éteint !). Attention, si vous ne débranchez pas les groupes (en passant les deux switches sur OFF), "grosse catastrophe" ! Je vous laisse le découvrir tous seuls. ATTENTION, au chargement, les groupes sont connectés !


Autre innovation, le "mode hotel". C'est la possibilité de démarrer le moteur droit hélice freinée pour qu'il donne la puissance nécessaire à démarrer le moteur gauche et à assurer toutes les fonctions de mises en oeuvre de l'avion, comme le ferait un APU. Des circuits "cross-bar (ou "x-feed" si vous préférez), permettent de transférer l'énergie (électrique, hydraulique...) dans la totalité des circuits de l'appareil.

Encore un plus (ce Jean, insatiable !), le GPWS qui donne des indications visuelles et orales (en anglais, comme dans le vrai) en cas de situations de vol dangereuses près du sol ou en descente: attention, on en prend plein les oreilles ! Il s'active et se désactive avec un petit switch en bas à gauche du TdB principal. Les messages sont:

DON'T SINK - PULL UP - TERRAIN, TERRAIN - TOO LOW TERRAIN - TOO LOW FLAPS - TOO LOW GEAR

Avec l'ATR, outre bien sûr un manuel de vol, nous apportons la possibilité de dérouler sa check-list en vol. Cette fonction est livrée séparément car elle utilise une Dll qui aurait gêné les utilisateurs de Mac. Elle comporte 10 pages déplaçables sur l'écran et visibles de n'importe quelle vue. Elle s'active (si vous l'avez installée) en cliquant sur la lettre "F" de l'ident de l'avion.

Allez, briefing avant vol dans 10 minutes !

Téléchargement

voir la version V5 ci-dessous
Checklist: final-ATR42_CKListV4.zip (71.6 Ko)

ATR42-500: Version améliorée V51 (février 2006)
par Jean Sabatier (ROTW)
Fly! II > Avions


Dès la sortie de l'ATR, l'enthousiasme a été général et en quelques semaines on approchait les 1000 téléchargements, ce qui laissait tous les observateurs (un peu détracteurs parfois) pantois.

De nombreux pilotes s'y sont mis et des remarques s'en sont suivi. Elles ont fait l'objet d'un récapitulatif à partir duquel Jean a travaillé. Et voici donc la V5 qui est la version corrigeant les petits défauts constatés.
Le mode Hotel a été également revu et précisé. Il fait d'ailleurs l'objet d'une page explicative spécifique sur Simvol.

Les améliorations de la V5:
- L'efficacité de la direction est contrôlée par la vitesse au sol. La direction est moins efficace quand l'avion accélère.
- Les effets de volets sont moins nets. Reduction de l'effet montée/plongés quand les volets sont déployés ou rétractés.
- Reprise automatique de la pompe hydraulique auxilliaire quand elle est activée et que la pompe du circuit bleue lâche (comme dans l'ATR réel)
- La pompe hydraulique activée à partir du bouton du tableau bas fonctionne pendant 30 secondes pour fournir une puissance hydraulique suffisante pour démarrer le mode d'hôtel. Elle fonctionne sur le courant DC.
- La puissance électrique AC (provenant des alternateurs) est disponible seulement quand les conditionneurs sont au dessus de 40 % (comme dans l'ATR réel).
- Nouveau transpondeur donnant l'affichage des divers modes (ON, STDBY, TEST, ...)
- Augmentation de la reverse pour stopper l'avion à l'atterrisage.
- L'ATR apparaît désormais dans la section Turbo Prop du menu avion.
- L'atterrissage sur le ventre est maintenat possible. La résistance du sol a été ajoutée dans ce but.
- Le bug déclenchant un retour bureau, quand FAST DESCENT est activé, a été résolu.
- L'image ATRimmat.pbg (106*22) indique l'immatriculation de l'avion sur le tableau principal et doit être remplacée pour une nouvelle immatriculation.

Les améliorations de la V51: (correction de Didier Rigault, ROTW)
- le transpondeur fonctionne correctement (nécessaire pour Squawkbox)

Comme vous le voyez toutes les remarques ont été prises en compte et Jean n'a pas chômé, une fois de plus.

Vous pouvez d'ailleurs vérifier l'excellente tenue de l'ATR en vol sur un seul moteur en essayant l'exercice de panne proposé sur cette page.

Téléchargement

Version 5 "Air France": ATR42500_AF_V51.zip (13.8 Mo)
mise à jour février 2006