English site
Préparation du vol VFR contrôlé
par Azzurro
Articles


Le vol VFR contrôlé, dans quel cas ?

Nous n'allons pas ici entrer dans le détail, le site du SIA (rubrique "Règlementation", en Anglais "French regulation") fait ça très bien ;-)
Disons simplement que le vol VFR doit parfois obéir à certaines contraintes, dans les cas suivants :
- vol de nuit,
- survol maritime,
- pénétration dans des zones règlementées. Ces zones sont principalement les zones militaires et les zones d'aéroports importants. Dans ces cas, lorsque l'accès ou le transit sont autorisés, la liaison radio est obligatoire, et le pilote peut se voir assigner un cheminement par des points de report, à charge pour lui d'appeler au passage de chacun de ces points. Des altitudes précises sont également à respecter dans de nombreux cas.
A ces impératifs de cheminements et d'altitudes, peut s'ajouter également l'obligation de déposer un plan de vol, c'est notamment le cas pour les traversées maritimes.

Si on résume, par rapport au VFR classique, la différence est qu'ici le pilote doit rester en contact avec un organisme de contrôle pendant le vol, tout simplement.

Les exemples :

Le mieux, c'est de voir quelques exemples intéressants, à partir des données aimablement mises à notre disposition par les Services officiels de l'Information Aérienne (SIA).

- exemple 1 : contournement VFR de Paris (itinéraire nord) - (pour bientôt)
Nous allons effectuer un vol VFR de Pontoise à Lognes, en contournant Paris, Le Bourget et Roissy-Charles de Gaulle. C'est de la navigation de précision, et ça va très vite.

- exemple 2 : traversée maritime Cannes-Ajaccio - (pour bientôt)
Plus de 100 milles au dessus de la Méditerranée sans voir la terre, tout seul avec une bonne navigation VFR bien préparée, ça ressemble fort à de l'IFR. Inoubliable !