MSFS2020 181

A32NX : Aide aux calculs (partie 1 : l'atterrissage)

Par Pacha35 (Simvol) | 4357 vues

L'EFB (flypad) de l'A32NX propose une page "Performances" (icône "calculette") avec deux onglets :
- le calculateur de longueur d'atterrissage (Landing) - ce tuto
- le calculateur de mise en descente (Top of Descent) – tuto à venir

1 - Calcul des longueurs de piste à l'atterrissage

Nous allons calculer la longueur nécessaire pour notre atterrissage en remplissant l'ensemble des paramètres de cette page en prenant pour exemple une arrivée en 25L à Brest – Guipavas (LFRB).

Les données météo sont fournies par le METAR de la page d'accueil de l'EFB via le bouton "Get METAR",
- direction du vent
- force du vent
- température
- QNH

Les données "terrain" sont fournies par la carte de l'aérodrome (ci-dessous),
- altitude du terrain
- orientation de la piste d'atterrissage
- qualité de la piste
- valeur du "slope" (voir calcul)
- la longueur utile de la piste (LDA)

(*) calcul du "slope"
c'est le coefficient de pente de la piste en %
((altitude du seuil début – altitude du seuil fin)/longueur de la piste)x100
Les valeurs sont en ft
Les longueurs de pistes étant fournies en mètre, il faut les multiplier par 3,28
Pour LFRB : ((309 – 289)/(3100x3.28))x100 = 0.196 arrondi à 0.2
La piste étant descendante dans ce sens, la valeur sera négative : -0.2%

Les données "avions" sont à prendre
- dans la MCDU, page APPR pour la vitesse d'approche

- l'ECAM du bas pour la masse de l'avion

- la valeur des volets est à choisir
- en principe pas de surcharge (poids supérieur au maxi autorisé)
- si on mettra ou pas les "reverses"

Un clic sur le bouton "Calculate" fournit les longueurs d'atterrissage suivant 3 situations de freinage :
- max manual (freinage maximum)
- medium (freinage moyen)
- low (freinage faible)

Un graphique de la piste montre les zones d'arrêts calculés par rapport au seuil de piste sélectionné avec les informations entrées.

Ci-dessous un exemple si la piste utilisable est trop courte pour certains types de freinage (simulé en mettant la valeur LDA à 1300 m).

L'info du PRO :
Connaître ces distances est également très utile pour situer son avion sur la piste par rapport aux sorties en LVP (Low Visibility Procedures), particulièrement sur les grand aéroports comme CDG lorsque la visibilité est très mauvaise.
Exemple à Londres (EGLL) pour un atterrissage en piste Nord face à l'Est. Il y a de nombreuses sorties et on peut ne pas situer visuellement son avion.